Cadre de vie Histoire Services Associations Animations
 
Payrin-Augmontel
 
Accueil
 
Editorial
 
Situation géographique
 
Plan du site
 
Liens
 
Contactez la mairie
 
 

Eglise de Payrin

- L’église de Payrin, édifiée autrefois à l’écart du cœur du vieux village, au pied du causse, " Payrin-Haut" se situe maintenant dans une zone d’aménagement récent, face aux équipements sportifs, à un ensemble de pavillons neufs et au groupe scolaire de La Naure. Le groupe scolaire date des année 90 et de la cour de l’école, on aperçoit, en perspective, entre les bâtiments d’une architecture bien contemporaine, le porche de l’église et ses tours néogothiques.

- L’église est dédiée à l’archange Saint-Michel dont la statue domine le porche. Il n’ y a pas si longtemps, se tenait la fête votive du village, fin septembre, à la Saint-Michel. C’est un édifice bâti par les moines cisterciens de l’Ardorel autour d’une chapelle primitive située à la place du transept actuel. Le chœur, aux belles croisées d’ogives, la première travée de la nef et deux chapelles latérales (aujourd’hui disparues) datent du XIVème et XVe siècle.

- L’église fut très remaniée au XIX ème siècle, comme on peut le voir sur le plan, avec dès 1810, la construction de trois travées centrales, de la chapelle de la Vierge, sur le bas-côté sud et du baptistère, situé sur le bas-côté nord. La petite église suffisait jusqu’alors car la population de Payrin était peu nombreuse, quelques maisons de torchis s’étendaient autour de l’église et ves le ruisseau du rec de l’Hôpital. Mais, avec la révolution industrielle, l’accroissement important de la population de Payrin, constituée d’ouvriers employés dans les usines installées le long du Thoré nécessitait une église beaucoup plus vaste.

- En 1802, l’Abbé Antoine Albert, exilé en Espagne pendant la période troublée de la Révolution car il refusait de prêter serment à la constitution civile du clergé, revint à Payrin qui devint alors paroisse à part entière.

- Le village se déplaça vers le Thoré, les habitants établirent leurs maisons près des usines, Rigautou grandit à son tour et ses habitants qui dépendaient de la paroisse de Saint Baudille demandèrent à être rattachés à la paroisse de Payrin. En 1856, on édifia le clocher et en 1877 l’église s’agrandit encore ; on y ajouta une tribune et la sacristie, les deux tours poivrières qui lui donnent son aspect trapu si particulier. Enfin la statue blanche de Saint-Michel fut élevée au fronton. A la fin du XIXème siècle, le déambulatoire fut construit autour du chœur.

- A l’intérieur, les peintures claires refaites en 1998 mettent en valeur les espaces harmonieux des voûtes, des piliers ornés de culs-de-lampe (élément s’évasant à la façon d’un chapiteau) aux motifs variés, feuilles, têtes d’anges, animaux fantastiques, licornes et dragons. Certains sont bien conservés, mais d’autres sont peu visibles ou dégradés.

JPEG - 3.9 ko

- Au dessus du tabernacle, dans le chœur, on remarque un très beau Christ en gloire.

- Les façades extérieures ont été également rénovées et laissent apparaître quelques jolies pierres. Un éclairage nocturne, mis en place en l’an 2002, embellit encore l’édifice.

- Sur la façade sud, au dessus d’une porte, on remarque une pierre en grès sculptée de 40 cm sur 40 cm représentant un coq de profil inséré en remploi. On en ignore la provenance. Vestige du château d’Hautpoul dont les seigneurs avaient le coq pour emblème ?

- Près de l’église, au sud, on remarque une statue de la vierge et au nord un beau calvaire.

- Le cimetière autrefois tout proche de l’église a été déplacé un peu plus loin, lorsque l’essor du village a nécessité un cimetière plus grand.

Plan de l’église Saint-Michel de Payrin

Dates de construction des différentes parties de l’édifice :

  • en bleu, XIV-XVème siècle, construction du choeur et de la première travée.
  • en mauve, 1810, construction des travées centrales, du baptistère (2) et de la chapelle de la Vierge (3)
  • en rose fonçé, 1856, construction du clocher (4)
  • en rose clair, 1877, construction de la dernière travée, de la tribune, des tourelles et de la sacristie (5)
  • vers 1900, construction du déambulatoire autour du choeur (en blanc)
  • chaufferie, XXème siècle.
1 Autel
2 Baptistère
3 Chapelle de la Vierge
4 Clocher
5 Sacristie
6 Chaufferie
7 Toilettes

- Photos : Extérieur et intérieur de l’église, le blason au coq, les culs-de-lampe.

 
 

 

Retour en haut de la page

 
  © Mairie de Payrin-Augmontel